5 raisons qui font que nous tombons bêtement amoureux l’été

« Quand vient la fin de l’été, sur la plage, l’amour va se terminer, comme il a commencé, doucement, sur la plage, par un baiser ». Notre cher Laurent Voulzy nous rend nostalgique depuis des années sur cet amour impossible qui est celui de l’été.

Mais pourquoi tombons-nous aussi facilement amoureux durant l’été ?

J’ai mené l’enquête pour vous.

1 . CHAUD

Il fait chaud, on boit (et pas que de l’eau), la musique résonne de partout, les sons calientes de l’été font leur apparition, les filles se dénudent, mini jupes, mini shorts, mini tee-shirts, mini strings… Oula ! Je me suis enflammé, pardon. Bref, toutes les conditions sont réunies pour raviver l’esprit de chasseur qui sommeille en chacun de nous. L’été rime avec sorties et c’est à ce seul moment de l’année que nous pouvons mettre nos attributs en valeur. Bien musclés, bien taillés, beaux et bronzés, c’est à cette période que le sex appeal est au summum de sa forme, alors autant en profiter, non ?

2 . LA RELÂCHE

C’est prouvé, depuis des années la France s’arrête l’été. Tout le monde est quasiment en congé, ce qui permet logiquement d’avoir plus de temps pour ses rendez-vous Tinder. Donc faisons un peu de maths, plus de temps permet plus de rencontres, ce qui par A + B te donne forcément plus de chance de te caser (ou du moins, de pecho).

3 . LE DÉPAYSEMENT

On fait tous des centaines de kilomètres pour partir en vacances, voire des milliers pour les plus audacieux. Et pouf, comme par magie, on arrive incognito dans un lieu, où seul notre apparence et notre aura seront jugés. Plus d’ex dans les alentours, plus d’histoires, plus de rumeurs, c’est comme un nouveau départ, mais provisoire. Et puisque toute bonne chose a sa fin, une fois n’est pas coutume, il faut en profiter ! Qu’est-ce que vous faites encore là ? Allez donc papillonner et tombezmoureux.

4 . POUR RACONTER

Osez faire les indifférents, mais je sais très bien que vous êtes tous voraces des histoires de c.. cœur (et oh, t’as cru que j’allais dire cul, petit vicieux va). Vous les aimez ces histoires et surtout quand elles finissent mal. Puis en tant que célibataire, plus ou moins endurci, on aime pouvoir raconter quelques péripéties, se rassurer, tant sur son apparence physique que sur ses performances. On fait aussi comme on peut pour subsister face à tous ces couples gaga et mignons que nous entourent. Tellement mignons que ça me donne la nausée…

5 . PARCE QU’ON NE PEUT PAS S’EN EMPÊCHER

L’Homme n’est pas fait pour vivre seul, ça se saurait sinon. Puis l’affect et les sentiments font partie des besoins primaires. Vous pouvez vérifier, ils sont bel et bien présents sur la pyramide des besoins de Maslow (je vous l’ai dis, je me suis renseigné pour l’occasion). Autant ne pas se mentir, on cherche tous notre moitié, cette personne parfaite pour nous et peut-être que ça sera ce garçon ou cette fille croisé(e) durant l’été. Car clairement, vu les erreurs humaines qui occupent mon quartier, j’ose espérer croiser LA bonne personne durant un été.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *