5 raisons de ne pas dormir la fenêtre ouverte cet été

MOUSTICOS

Je sais, tu y as pensé avant même que je termine mon titre : LES MOUSTIQUES. Ils sont l’emblème même de l’été et de ses nuits chaudes (au premier sens du terme, coquin).
Tu sais ces sales suceurs de sang là, ces petits vicieux qui frôlent ton oreille au moment où tu t’endors pour te dire «Ce soir ça va être ta fête», et qui comme par hasard sont introuvables quand tu allumes la lumière pour les éclater. On est d’accord, ils t’ont pompé plus de globules rouges que les dons du sang sans mentir… Ah c’est bien l’été, hein !

PETER PAN

Évidemment, ce dessin-animé nous a tous bercé durant notre tendre enfance… Bercé de mensonges ouais. L’histoire, la vraie, écrite J.M. Barrie ne raconte pas tout à fait la même chose. Bon le fil conducteur, le squelette de l’histoire reste le même: Peter vous rend visite durant la nuit, en passant par la fenêtre. Déjà, rien que le début fait grincer des dents.
Est-ce que tu imagines un gars vêtu en vert (et non on ne parle pas de Cetelem), débarquer chez toi, en scred, par la fenêtre et te proposer (sans réveiller tes parents bien-sûr) de l’accompagner dans son monde imaginaire ? Monde imaginaire, poudre de la fée Clochette, ça y est, vous faites le rapprochement ?

LES SOIRÉES NON INSONORISÉES

C’est l’été, il fait beau, il fait chaud et ça veut pécho. Les bars tournent à pleine puissance, l’alcool coule à flot, la musique résonne dans tous les sens. Et oui, l’été c’est aussi et surtout ça. Mais bordel, faut penser qu’on n’est pas tous en vacances !
Donc il faut chaud, tu aimerais te coucher tôt et dormir au frais en laissant ta fenêtre ouverte. Mais va trouver le sommeil avec tout ce bordel, entre ces ivrognes qui tentent de communiquer en hurlant, ces filles qui crissent comme des pneus et ces boum boum boum incessants… Ce n’est pas gagné. Courage, stay strong !

INCRUSTES

C’est connu, on est en ville, laisser une porte ou une fenêtre ouverte n’est pas anodin. Prépare-toi à voir débarquer du monde, comme 24 moustiques, tes voisins, 3-4 témoins de Jéhovah et sûrement quelques curieux (et/ou cambrioleurs). Bah oui, laisser sa fenêtre ouverte c’est une invitation à la débauche, c’est bien connu. Tu cherches, tu trouves.

PAN PAN !

Et non ce n’est pas en référence à nos ami les chasseurs ou au petit lapin que l’on retrouve dans Bambi. Qu’est-ce qu’il y a l’été qu’il fait encore plus de bruits que les soirées alcoolisées ? Les orages bien-sûr ! Et si en plus de ça, vous êtes du genre bien poisseux, un petit éclair passera par votre fenêtre vous faire un petit coucou. Ordi, tv, box, pas de pitié. Ce genre d’incruste qui vous coûtera cher dans tous les sens du terme. Et oui, on est dans la vraie vie là, si l’éclair vous tombe dessus, vous n’allez sûrement devenir Flash et vous mettre à courir à toute vitesse, vous allez tout simplement griller comme une vulgaire saucisse. Snif snif, ça ne sentirait pas le cramé là ?

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *